arrow drop search cross

Les neutrophiles, des cellules immunitaires au service des carcinomes cutanés !

Le carcinome épidermoïde cutané (CEC), 2ème cancer de la peau le plus mortel est associé à une immunosuppression et une infiltration de neutrophiles. La comparaison du profil d’expression génique des neutrophiles isolées de la peau ou des CEC montre que l’environnement tumoral a perverti leur fonction afin qu’ils participent à l’inhibition des réponses immunitaires anti-tumorales médiées par les lymphocytes T cytotoxiques. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Cancers.


Publication : 21/07/2020
Partager cet article :

Les carcinomes épidermoïdes cutanés sont généralement traités par chirurgie et radiothérapie. Des formes agressives peuvent se développer, associées à des récidives très rapides. Chez ces patients, une augmentation du nombre de neutrophiles dans le sang et au sein des CECs a été détectée. Les études menées au sein de l’équipe des Dr Véronique Braud et Fabienne Anjuère ont permis de mettre en évidence un rôle des neutrophiles des CECs favorisant la progression tumorale. En effet, en comparant l’expression des gènes de neutrophiles purifiés de peau environnant les CECs et de neutrophiles présents au sein des CECs, il est apparu que les neutrophiles modifient leurs fonctions et deviennent pro-tumoraux. Ils développent des mécanismes inhibant les fonctions anti-tumorales des lymphocytes T CD8+ cytotoxiques. En particulier, ils expriment à leur surface la molécule PD-L1, un point de contrôle clé en cancérologie puisque sa liaison avec son récepteur PD-1 sur les lymphocytes T inhibe leur fonction. Ce mécanisme est à la base des nouvelles immunothérapies anti-cancer. Les travaux présentés dans cette étude montrent donc l’utilité de combiner ces immunothérapies à des stratégies bloquant l’infiltration ou l’activité des neutrophiles protumoraux.

 

 

 Figure Braud Anjuere

 

Figure : Les neutrophiles infiltrant les carcinomes épidermoïdes cutanés sont modifiés par le microenvironnement tumoral et déploient divers mécanismes inhibant les réponses anti-tumorales médiées par les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques.


Copyright: L’article est publié dans un journal en open access


Pour en savoir plus:
Khou S, Popa A, Luci C, Bihl F, Meghraoui-Kheddar A, Bourdely P, Salavagione E, Cosson E, Rubod A, Cazareth J, Barbry P, Mari B, Rezzonico R, Anjuère F, Braud VM. 2020. Tumor-associated neutrophils dampen adaptive immunity and promote cutaneous squamous cell carcinoma development. Cancers (Basel). Jul 10;12(7):E1860. doi: 10.3390/cancers12071860. PMID: 32664318

Contacts

  • Véronique BRAUD, DR2 CNRS, Equipe « Régulation des réponses immunitaires aux sites muco-cutanés », Equipe LABEX SIGNALIFE, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC)- - https://www.ipmc.cnrs.fr/cgi-bin/site.cgi
  • Fabienne ANJUERE, INSERM, Equipe « Régulation des réponses immunitaires aux sites muco-cutanés », Equipe LABEX SIGNALIFE, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC)- - https://www.ipmc.cnrs.fr/cgi-bin/site.cgi