Nature Astronomy_Patrick Michel (OCA- LAGRANGE)

No pristine comets

Les comètes composées de deux lobes, comme « Tchouri » visitée par la sonde Rosetta, sont le produit de la ré-accumulation de fragments générés lors de collisions destructrices entre deux comètes. Ces collisions pourraient aussi expliquer certaines des structures mystérieuses observées sur Tchouri.

Cette découverte d’une équipe internationale coordonnée par Patrick Michel, chercheur CNRS au laboratoire Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d’Azur/Université de Nice-Sophia Antipolis), a été publiée le 5 Mars 2018 dans Nature Astronomy. Lisez l'article en cliquant ici.

Partager cet article :