Mouna BAKOULI

Responsabilités

Ecole Nationale Supérieure d’Art Villa Arson

Distinctions

  • Lauréate du Prix jeune création - Ville de Nice 2018

Biographie

Diplômée de la Villa Arson (école nationale supérieure d'art) Mouna Bakouli est lauréate du Prix 2018 de la Jeune Création de la Ville de Nice. Elle produit des dessins, des peintures et des sculptures qu’elle pense comme des fragments et agence ensuite pour constituer une sorte de super-organisme ou une totalité avortée (car elle déjoue les tentatives de la construction d’un sens fermé). Elle dispose des matériaux de récupération (rebuts) sur lesquels elle intervient graphiquement pour amener une figuration qui va du champ médical (planches d’anatomie) au registre publicitaire en passant par le graffiti. La puissance poétique ou d’évocation de ses œuvres résulte d'ambiguïté qui vaut pour les titres comme pour les contenus. Ses installations sont inspirées par les dispositifs rituels, muséaux, le modèle de l’autel, du théâtre... Bien que ses travaux soient habités par des représentations macabres (des squelettes et des corps accidentés) à l’image d’une condition humaine plutôt misérable, très vite de la comédie se mêle à la tragédie : c’est à dire de la mort qui rit, titre qu’elle a donné à sa dernière installation.