Anaelle GRABEK

Responsabilités

Doctorante
Institut de Biologie Valrose (iBV)

Distinctions

  • Best poster presentation award - 18th Adrenal Cortex Conference

Biographie

Au cours de ses travaux de thèse, Anaelle Grabek s'est intéressée aux différences entre hommes et femmes dans l’homéostasie tissulaire de la glande surrénale. Elle a pu mettre en évidence que le renouvellement cellulaire est beaucoup plus rapide chez la femelle que chez le mâle et est dû à une activité plus importante des cellules souches chez les femelles. De plus, elle a montré que les hormones sexuelles masculines avaient un impact négatif sur les cellules souches du cortex surrénalien et peuvent expliquer les différences d’homéostasie entre mâles et femelles. À leur connaissance, il s'agit du premier modèle de régulation des cellules souches par les hormones sexuelles dans un organe non reproducteur.