Thierry PASSERON

Responsabilités

Professeur des universités / Praticien hospitalier
Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice)

Distinctions

  • Prix Galien 2017 (catégorie Travaux de Recherche en Dermatologie et Dermocosmétique)

Biographie

La pigmentation est un processus très finement régulé dans lequel les mélanocytes sont stimulés de façon constante par les cellules voisines. Parmi les troubles pigmentaires le mélasma est une dermatose induisant une hyperpigmentation acquise du visage, pouvant toucher dans certains pays plus de 30% des femmes en âge de procréer. Sa physiopathologie est complexe. Une augmentation de la vascularisation cutanée au niveau des lésions de mélasma a été démontrée mais le rôle exact des cellules endothéliales sur la pigmentation n’était jusqu’à présent pas appréhendé. L'équipe de recherche de Thierry Passeron a étudié le rôle de la micro vascularisation cutanée dans la pigmentation (J Invest Dermatol. 2015;135:3096-104). En étudiant plus de 100 lésions vasculaires bénignes en utilisant un dermoscope digital à très fort grossissement, la microscopie confocale in vivo et des analyses histologiques, l'équipe a montré une augmentation significative de la pigmentation en regard des micro-vaisseaux cutanés. En utilisant ensuite des co-cultures de mélanocytes et de cellules endothéliales de la micro vascularisation cutanée, ils ont disséqué l’ensemble des voies de signalisation impliquées et ont montré le rôle clef de la sécrétion de l’endothéline 1 par les cellules endothéliales. Cette dernière se fixe ensuite sur le récepteur B de l’endothéline (EDNRB) à la surface des mélanocytes pour activer la synthèse de pigment. Ce travail montre non seulement une nouvelle voie de régulation de la pigmentation cutanée mais il ouvre des perspectives thérapeutiques nouvelles en ciblant de façon topique l’EDNRB ce qui devrait permettre d’apporter de nouvelles solutions thérapeutiques dans de nombreux troubles de la pigmentation.