arrow drop search cross

Otesia

l’Observatoire des impacts Technologiques, Économiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle et du numérique

Le mot du Directeur

Le mot du Directeur

OTESIA, l’Observatoire des impacts Technologiques, Économiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle et du numérique vient de voir le jour sur la Côte d'Azur. Cette création s'inscrit dans le cadre d'une dynamique nationale impulsée par le Président  Macron (rapport Villani), qui a pris récemment des initiatives intéressantes afin de définir une stratégie nationale et européenne pour le développement de l’IA. Cette création est aussi le fruit d'une collaboration entre de multiples acteurs du territoire dans la droite ligne de la stratégie de l'IDEX d'UCA. 

Jean-Marc Gambaudo, 

Directeur d'OTESIA, Directeur du 3IA Côte d'Azur

Les Objectifs d'OTESIA

Réfléchir aux conséquences de l’IA sur les nouveaux métiers, les nouveaux comportements, les nouveaux usages

Imaginer avec les entreprises de nouveaux développements économiques liés à l’IA

Participer par ses recherches à la construction d’une éthique concernant l’IA

Aider à un développement des politiques publiques qui inclut l’IA de façon réfléchie

Observer l’usage de l’IA dans les entreprises et labéliser les actions les plus vertueuses

Favoriser l’implantation de l’IA dans les administrations

Mener des enquêtes et une veille sur ce qui se fait sur le territoire dans le domaine de l’IA

Agir comme vigie en documentant l'impact des innovations découlant de la recherche en IA sur la société

Contribuer à la création d'un environnement propice à l'innovation technologique, juridique et sociale

Susciter le débat public en matière d'IA impliquant la société civile et le grand public

Les Objectifs d'OTESIA

Pourquoi étudier l'impact de l'IA ?

L'impact de l'Intelligence Artificielle : un axe du plan national issu du Rapport Villani

L’Observatoire des impacts Technologiques, Économiques et Sociétaux de l’Intelligence Artificielle et du numérique, OTESIAvient de voir le jour sur la Côte d'Azur. Cette création s'inscrit dans le cadre d'une dynamique nationale impulsée par le Président  Macron (Rapport Villani) et qui a pris récemment des initiatives intéressantes afin de soutenir une stratégie nationale et européenne pour le développement de l’IA. Cette stratégie  met l’accent sur 6 grands axes :

  1. Mettre les données au cœur de la politique économique ;
  2. Réformer la recherche française pour permettre d’être une alternative à ce qui se fait dans les GAFAM ;
  3. Anticiper les impacts sur le travail et les emplois et expérimenter ;
  4. Mettre l’IA au service d’une économie plus écologique ;
  5. Définir une éthique ;
  6. Rendre l’IA inclusive et diverse.

Du point de vue de la recherche et de la R&D française, cette réforme passe par la création de 4 grands Instituts interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle (3IA) qui « devront offrir à l’ensemble de la chaîne allant de la recherche à l’innovation des lieux de rencontres propices aux collaborations fructueuses et à la diffusion des savoirs liés à l’IA, permettant à une fraction significative des acteurs concernés et motivés (chercheurs, étudiants, entrepreneurs) un accès direct aux recherches de pointe ».   Dans un environnement exceptionnel d'entreprises et de laboratoires de recherche, la Côte d'Azur  porte depuis 2019, l 'un de ses 4 Instituts, le 3IA Côte d'Azur(1).  Evidemment l’existence de ces centres ne suffit pas à répondre aux ambitions portées par le rapport Villani et notamment le modèle reste à trouver pour permettre une approche de l'IA qui inclut la dimension éthique et sociétale de l'Intelligence Artificielle, l'étude de ses impacts,  et la  façon dont notre société en entier va  pouvoir gérer les transformations qu'elle implique.   Pour aborder ces questions, notre site azuréen propose précisément un modèle original dans le paysage national.

A côté du 3IA Côte d'Azur, notre territoire s'équipe de trois outils tout à fait originaux dans le paysage français:

- Une Maison de l'Intelligence Artificielle (MIA) (2), lieu totem de rencontres et d'échanges  et de démonstrations pour  les publics divers, dédié à l'intelligence artificielle;

- Un Institut (EuropIA ) dont les missions sont d'organiser l'événementiel grand public  sur la Côte d'Azur dans le domaine de l'IA , insuffler une dynamique  et donner visibilité à à la MIA et produire, par une action au niveau européen, des dossiers pour un large public.

- Un Observatoire sur les impacts technologiques, économiques et sociétaux de l'Intelligence Artificielle (Otesia) adossé à la MIA.    

Si nous partageons tous l'espoir que les innovations technologiques en IA sont et seront un vecteur important du développement économique et contribueront à l'amélioration des conditions de vie, nous sommes également conscients que leur impact sur la société soulève des défis majeurs, que ce soit, à titre d'exemples, en matière d'emploi, de santé, d'éducation, de technologie, de sécurité, de démocratie, de justice ou encore d'éthique. Ces défis traversent les frontières  et ils nécessitent une réflexion et des actions dans lesquelles  tous les acteurs de l'écosystème de recherche, académique et privé, sont appelés à jouer un rôle-clé, et ce, en étroite collaboration avec les parties prenantes du gouvernement, des collectivités, et de la société civile. C'est cela la mission d'Otesia! 

Plus précisément l'observatoire Otesia doit :

- Organiser et faciliter la création d'enquêtes sur l'impact de l'Intelligence artificielle et du numérique dans les domaines les plus divers de la société. Ces enquêtes  seront portées par des équipes qui autour de chercheurs d'Université Côte d'Azur, réunissent selon les sujets, d'autres acteurs issus des partenaires du mode socio-économique, des collectivités et de la société civile.

- Restituer en retour une série de documents destinés à un public spécialisé, au grand public et aux commanditaires de ces enquêtes.

Dans notre régime de croisière, proposer une enquête sera une possibilité offerte à tous le territoire : chercheurs des laboratoires, collectivités, entreprises, grand public....  Un comité scientifique conseillera la Direction d'Otesia sur les enquêtes à lancer en fonction de la qualités des actions et de la possibilité de les financer. Les appels à manifestation d'intérêt et des appels à projets seront organisés.

Dans l'immédiat, nous allons lancer un petit nombre d'enquêtes choisies pour montrer la façon dont nous souhaitons travailler par la suite et qui seront décrites plus loin dans cette page.  L'initiative d'excellence UCA JEDI  nous apporte les premiers fiancements pour permettre de lancer cette dynamique.

En résumé, comme vous le voyez, il s'agit d'un chantier passionnant à construire et dont nous posons dès à présent les premières pierres.``

(1) Du point de vue institutionnel, le 3IA Côte d'Azur est porté par Université Côte d'Azur (UCA), qui opère au sein d'un consortium qui réunit la majorité des acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche des Alpes Maritimes ;

(2) La MIA est gérée par un syndicat mixte qui reunit : Le CD06, la CASA, la CCI et UCA ;

(3) EuropIA est une association à but non  lucratif ;

(4) OTESIA est un Institut de l'Université  (les chercheurs d'UCA participeront à tous les projets) qui est mis au service de la communauté IA plus large. En particulier OTESIA travaille en symbiose et au service du 3IA Côte d'Azur, est abrité par la  MIA , et collabore avec d'EuropIA. pour mettre en résonance les enquêtes d'OTESIA,  les rencontres grand public  et les dossiers d'EuropIA. 

Jean-Marc Gambaudo, Directeur d'OTESIA

What do you want to do ?
New mailCopy
L'impact de l'Intelligence Artificielle : un axe du plan national issu du Rapport Villani

Un comité scientifique

Jean-Marc Bereder (Chirurgien, CHU de Nice)

Stephane Descombes (Professeur de Mathématiques, UCA)

André Labat (Directeur, Kinaxia)

Felix-Eliott Kudelka (PDG, SynchroNext)

Gérard Giraudon (ancien Directeur Centre Inria Méditerranée, Educazur)

Olena Kushakovska (development manager & program, SAP)

Laurent Londeix (Directeur Régional Provence Côte d’Azur, Orange)

Edward Lorenz (Professeur en Économie, UCA)

Frédéric Précioso (Professeur d'Informatique, UCA)

Margarida Romero (Professeur Sciences de l’Éducation, UCA)

Paul Sgro (Directeur des Services Numériques, CD06)

Marina Teller (Professeure de Droit, UCA)